Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Beignets de fleurs d’acacias

Beignets de fleurs d’acacias

 

 

Ingrédients spéciaux :

  • Un sac de grappes de fleurs d’acacias ramassées le jour même, en tiges après deux jours de beau temps mini.
  • Pour la pâte : 1cuil. d’huile – 1 pincée de sel –
  • Pour la cuisson : 1 litre d’huile de friture neutre (type mélange 4 graines)
  • Pour la consommation : (optionnel) sucre glace ou sucre

 

Recette : Préparer une pâte à crêpes un peu épaisse avec la farine, les œufs, les 50g de sucre, la pincée de sel et le lait. Après un repos qui vous permettra de trier les fleurs, elle devra être coulante en ruban depuis une louche et sans grumeau (au besoin rajouter un peu de lait si elle est trop épaisse et trop proche d’une pâte à beignets traditionnelle). Faire chauffer l’huile dans la friteuse et/ou (c’est ma préférence personnelle), remplir une sauteuse au 2/3 de sa hauteur avec de l’huile – surface plus importante donc plus facile pour la suite. Prendre 2 ou 3 grappes de fleurs par la tige – selon la taille des beignets que l’on aime personnellement souvent 3 – tremper le paquet dans la pâte à crêpes jusqu’à ce que toutes les fleurs soient enrobées. Posez sur la surface de l’huile bien chaude, en faisant en sorte que les grappes de fleurs restent groupées et forment un ensemble. Préparer un autre ensemble de grappes de fleurs en gardant un œil sur celui qui cuit. Quand les bords du premier sont dorés, le retourner délicatement avec les deux fourchettes. Égoutter de l’excédent de pâte du suivant et le poser à côté du premier, et en faire tremper dans la pâte un troisième. Quand le premier est cuit, le second est retourné et le troisième le rejoint dans l’huile, etc. jusqu’à plus de pâte ou de fleurs. Les beignets cuits sont sortis de l’huile et déposés sur un grand plat (j’utilise ma plaque de four) recouvert de papier absorbant qui captera l’excédent d’huile. Quand la plaque est pleine, transférer les premiers dans un plat allant au four pour un maintien des beignets et qu’ils soient tièdes. À consommer dans les plus brefs délais, avec les doigts en mangeant tout, sauf les tiges (plus si vertes) qui maintenaient les fleurs. Si vous le souhaitez, sucrer légèrement avec du sucre glace ou du sucre semoule, mais c’est optionnel.

 

Ustensiles requis :

  • Saladier ou Cul de poule –
  • Une friture à l’ancienne ou une sauteuse
  • 2 fourchettes

 

Recette printanière uniquement : Les fleurs doivent impérativement être fraîches de la journée, les traiter immédiatement après la collecte est le mieux. J’ai la chance d’avoir des acacias à portée dont le parfum me parvient quand les fleurs attendent ma collecte. Il faut donc qu’elles soient écloses, en pleine maturité, et non fanées. Ne pas les rincer à l’eau, car elles perdent leur nectar et parfum, faire attention aux insectes parce qu’ils se cachent parfois dans les petites fleurs. Trier les grappes en éliminant les grappes contenant des fleurs fanées et ou non écloses, elles n’auront pas de parfum ou de goût. NE PAS séparer les fleurs de leurs tiges, éliminer les tiges noires, seules les vertes qui maintiennent les grappes doivent être conservées, éliminer également les feuilles qui parfois suivent le mouvement lors de la cueillette. Si, à la fin, vous avez trop de fleurs et plus assez de pâte, je fais alors une grosse crêpe dans une poêle non adhésive qui fait le délice de mes enfants. Selon la météo de l’année, cela est possible entre mi-avril et mi-mai en région parisienne. Le printemps entre les doigts et sur les papilles et surtout pour les inconditionnel(le)s de la fleur d’oranger car les fleurs d’acacias ont sa délicatesse. Bon appétit.

A propos

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.