Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Cake moelleux à la noisette et glaçage chocolat-coco-orange (vegan, sans gluten)

Cake moelleux à la noisette et glaçage chocolat-coco-orange (vegan, sans gluten)

Un cake addictif

 

Vous me direz bien-sûr que vous lisez ça sur à peu près toutes les recettes de gâteaux trouvées sur le web et contenant au moins du chocolat, je le sais bien. Mais seulement, la preuve en est : j’ai mangé plus des trois quarts de ce cake toute seule, et en 4 jours. Englouti. Disparu. 

 

Le dernier quart ? Demandez au chat et aux copains de passage. Ils vous en diront des nouvelles.

 

Jugez-moi si vous le voulez. Je m’en fiche, j’ai du gâteau.

 

Pourquoi un moelleux à la noisette ? Parce qu’avant, dans mes années je-ne-suis-même-pas-végétarienne-et-je-mange-volontiers-du-gluten, j’aimais bien aller à la boulangerie pour dévorer une part de leur moelleux au praliné. Ce truc est monstrueux. Un moelleux au praliné, fondant et décadent, plein de sucre et de beurre.

 

Bref j’avais envie de CE gâteau. Du coup bibi (c’est moi bibi, pas le chat) s’est mise aux fourneaux avec la ferme intention de finir avec une (ou plusieurs, voir ci-dessus) tranche(s) de cake dans le bidon.

 

J’ai donc cherché l’inspiration sur la toile, et j’ai trouvé cette recette qui me donnait drôlement envie et que j’ai adaptée afin qu’elle soit sans gluten et quand même très très bonne et très moelleuse (ne me remerciez pas).

 

Quand on fait un gâteau sans gluten, il faut souvent mélanger plusieurs farines : Ici une base de farine de riz (complète) que j’ai associée avec la farine de châtaigne (châtaigne noisette, le combo parfait, vous me suivez ?).

 

Et puis il y a l’histoire du glaçage : Il y en a qui aiment, d’autres non. Je fais partis de ceux qui préfère le gâteau brut, car souvent les glaçages sont à base de sucre et mon palais n’en apprécie guère la texture. Je le dis haut et fort : je n’aime pas le sucre glace. Il est saupoudré partout, sur les gâteaux les pâtisseries, et ce qui devait n’être qu’un léger décorum, se transforme en un plâtre sucré au contact de la salive.

 

Alors à vous de voir : Soit vous zappez le glaçage, et ce sera tout à votre honneur, soit vous testez ce glaçage sans sucre glace, qui est totalement cru, à base d’huile de coco, de chocolat cru en poudre et d’un sucrant liquide, que vous choisirez en fonction de vos envies et de vos stocks disponibles.

 

Dans un saladier, mélangez vos ingrédients secs : Les farines, la poudre de noisette, le sucre, la poudre levante, puis le bicarbonate et le vinaigre de cidre. Mélangez rapidement

 

Ajoutez la purée d’amande et la purée de noisette, mélangez

 

Ajoutez le lait végétal et mélangez bien jusqu’à obtenir une texture homogène et onctueuse

 

Versez la préparation dans votre moule à cake (22*12 cm) et enfournez pour 25 minutes

 

Enfoncez une pointe de couteau afin de vérifier la cuisson, puis laissez refroidir et préparez le glaçage

 

Faites fondre l’huile de coco au bain marie, puis ajoutez le sucrant liquide, et le cacao en poudre, et mélangez bien

 

Retirez le mélange du feu, ajoutez le sel, l’extrait de vanille, les noisettes en poudre et le lait végétal en continuant à bien remuer

 

Versez le mélange sur le cake démoulé, ajoutez les noisettes concassées et zestez une orange sur le glaçage

 

Attendez quelques minutes avant de déguster

 

Notes

 

*Je vous conseille d’éviter la farine de sarrasin qui a un goût trop prononcé par rapport à la noisette. Si vous en mettez, ne dépassez pas 40 grammes (j’ai fait le test). Vous pouvez aussi utiliser de la farine de blé ou d’épeautre si vous le souhaitez.

 

Ce cake se conserve très bien 3 jours emballé et entreposé dans un endroit frais

A propos

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.